Actoffice
Conseils pour bien vendre

Conseils pour bien vendre un bien immobilier commercial


Conseil N° 1: La préparation, la préparation, et encore la préparation

Avant de passer à la phase opérationnelle, il est indispensable d'engager une réflexion sur les motivations et objectifs de l'opération. Les motivations peuvent être multiples et toute opacité sur les motifs constituera un frein à l'étude de votre dossier par des acquéreurs/investisseurs. En outre un diagnostic patrimonial, constitue un préalable indispensable à l'opération, afin de préparer les conséquences de l'opération notamment au plan fiscal mais pas uniquement.
Attention aux aléas de la vie qui vous obligent à précipiter les choses. Dans ce domaine, toute précipitation aboutit inéluctablement à une baisse de prix.

Conseil N° 2: Ne vendez jamais seul votre bien

Aucune confidentialité ne sera assurée si vous vendez par vous-même votre bien, particulièrement en passant une annonce dans la presse. Rien de pire si vous estimez que votre bien immobilier bénéficie d'une grande valeur. Par ailleurs, ne vous trouvez jamais en première ligne face à un investisseur et ses conseils. Dans ce cas, impossible de mettre en concurrence les investisseurs et à la première crise dans les négociations, le contact est rompu.
Seul un conseil en immobilier commercial pourra assurer votre représentation et jouer un rôle de modérateur dans les négociations aujourd'hui d'un grand niveau de technicité. Par ailleurs, il est préférable qu'un conseil en immobilier commercial filtre les investisseurs/acquéreurs et vérifie leurs qualités professionnelles et financières.

Conseil N° 3: Ne confiez votre dossier qu'à un seul conseil en immobilier commercial

Bien souvent les propriétaires se réfèrent au marché de l'immobilier civil et considèrent dans un premier temps qu'il faut multiplier les cabinets mandatés. Une bien immobilier commercial se transmet en respectant une méthodologie extrèmement rigoureuse notamment souvent par un appel d'offres sur la base d'un cahier des charges bien défini. L'approche directe des investisseurs ne peut être effectuée que par un seul cabinet. En outre, il vous faudra choisir un cabinet de dimension européenne, qui seul peut bénéficier d'une puissante logistique permettant de communiquer sur votre dossier au niveau international. C'est bien évidemment le cas d'Actoffice.

Conseil N° 4: Attention à ce que vous signez

Attention avant d'accepter une lettre d'intention, un protocole de discussion, une exclusivité, une promesse, un contrat de vente, une garantie de passif pour une société immobilière.

Ne signez jamais sans l'aval d'un conseil en immobilier commercial. A tout moment, votre responsabilité civile, voire pénale, peut être engagée et vous risquez de perdre plusieurs mois dans un contentieux inutile.

Conseil N° 5: Le prix n'est pas toujours l'essentiel

Bien sûr, vous souhaitez céder votre bien aux meilleures conditions. N'oubliez pas cependant que ce qui compte, c'est le montant que vous encaisserez net après impôts et après déduction des actions en garantie...

Par ailleurs, les garanties demandées par les investisseurs sont en général proportionnelles à vos exigences financières.

Nos Certification
Rejoignez nous
sur
Faites-vous rappeler